Les gens du Restigouche en parlent et veulent que ça change! 47 000 $ pour la santé mentale dans notre communauté!

Dr Holly, Dr Khatib

Les Dr Holly et Khatib avant le départ

Marche des médecins

Dans les rues de Campbellton

Marche des médecins

On approche de la fin du parcourt

Campbellton (N.-B.) – La 3e édition de la Marche des médecins, sous le thème La santé mentale : parlons-en, faut que ça change! a récolté plus de 47 000 $. En effet, l’objectif initial de 30 000 $ a été atteint et même dépassé de plusieurs milliers de dollars, grâce à de généreux dons reçus après l’activité. C’est une année mémorable pour la Marche; la plus grande participation à ce jour : plus de 360 participants. Bon nombre de résidents du Centre Hospitalier Restigouche (CHR) et de l’Hôpital Régional de Campbellton (HRC) ont même pu y participer, grâce aux professionnels de la santé qui les ont accompagnés.

Cette somme servira à faire l’achat de diverses pièces d’équipement visant à améliorer la qualité de vie des clients qui sont hospitalisés au CHR et à l’Unité de psychiatrie de l’HRC, en instaurant de nouveaux programmes de thérapie, en appuyant ceux déjà en place et en encourageant encore plus des loisirs sains qui incitent les clients à bouger et socialiser avec les autres.

Les 360 participants se sont vus remettre un beau t-shirt vert (symbolisant la santé mentale) avant de débuter le parcourt de 5 km pour appuyer la cause. Une cause qui, comme le rappelle le Dr Khatib, « touche les gens de tous âges et de tous les milieux sociaux. Elle peut prendre plusieurs formes, notamment la dépression, l’anxiété et la schizophrénie. La plupart des personnes trouvent des moyens de vivre avec leur maladie, mais la façon dont elles sont traitées par les autres représente souvent un défi plus grand que la maladie elle-même. La stigmatisation est un obstacle important qui empêche les gens de demander de l’aide, d’où le slogan : La santé mentale : parlons-en, faut que ça change!. »

Le Dr Holly, souligne quant à lui l’importance et l’effet positif des pièces d’équipement pour le rétablissement des clients, et profite de l’occasion pour remercier les professionnels de la santé qui ont bien voulu accompagner les clients, leur permettant ainsi de participer à cette Marche qui cette année était en leur honneur.

Voici les commentaires d’un résident du CHR après la Marche : « Ce n’est pas en ignorant les problèmes de santé mentale ou en n’en parlant tout simplement pas qu’ils vont disparaître. Les temps changent, et la façon dont les gens atteints de maladies mentales sont traités de nos jours dans cet hôpital est remarquable, comparativement aux méthodes d’il y a plusieurs années. Lorsqu’on a de l’espoir, le cœur est heureux. Les gens (docteurs) et infirmières utilisent de nouvelles méthodes, ont plus de compassion et plus d’approches thérapeutiques pour traiter les maladies mentales, donnant ainsi aux personnes qui en souffrent une seconde chance dans la société. Les personnes qui souffrent de maladies mentales ne devraient pas être enfermées; il faut les traiter et les aider à réintégrer la société lorsque c’est possible.»

« Mieux vaut tard que jamais! », a déclaré Jean-Luc Landry, directeur général de la Fondation. « Il aura peut-être fallu trois semaines pour atteindre l’objectif, mais il a été atteint de belle façon et cela représente même un record à ce jour pour la Marche des médecins. Je suis très content du résultat et de la grande participation. De plus, nous avons continué notre partenariat avec les médecins du Restigouche! Nous sommes très reconnaissants de leur participation. Encore une fois, merci aux médecins de la région ». En terminant, il a également remercié les commanditaires majeurs qui ont rendu cet événement possible, soit AV Cell Inc. et A.L.P.A. Equipment Ltd ainsi que le commanditaire du goûter, Soup’N Sweets de l’Hôpital Régional de Campbellton.